UNE Association

notre mission

La troupe d’improvisation rennaise, ce ne sont pas que des comédien(ne)s, c’est aussi une association (loi 1901), fondée en 1998. Celle-ci rassemble aujourd’hui 18 joueur(e)s et autant de membres staff.
De façon hebdomadaire les joueurs bénéficient d’une formation proposée par des professionnel(le)s de l’improvisation et de deux stages, pour perfectionner leur jeu.
Forte de cette formation, la troupe se confronte à divers formats de spectacles, comme le cabaret, le match d’improvisation où, dans une patinoire, les joueurs rencontrent une autre troupe d’improvisation. Elle propose aussi des formats longs, une histoire improvisée durant une heure de spectacle, parfois même sous la forme de comédie musicale.
Par la diversité des spectacles qu’elle propose maintenant depuis 20 ans, la troupe d’improvisation rennaise poursuit son but : rendre accessible à tous l’improvisation théâtrale par le biais de ses spectacles.

.

les comédien.nes

L

Bertrand

Après être resté enfermé pendant de nombreuses années dans une prison dédiée aux improvisateurs pour plusieurs crimes de clichés et de cabotinage, Bertrand vient finalement d’être libéré avec le ferme volonté de se refaire une réputation.

Une seule troupe a accepté de prendre le risque d’intégrer cet homme dans ses rangs… La TIR !!!

L

Julien

Il a roulé sa bosse en impro et l’impro le lui rend bien ! Après avoir été évincé des castings d’Ocean’s Eleven, Twelve, Thirteen et Fourteen, il a décidé d’essayer le tout pour le tout en tentant le casting de la TIR en 1999. C’est la plus belle chose survenue au 20ème siècle ne cessera-t-il de répéter.
L

Annelise

Joueuse tout terrain et sans limite, Annelise a plusieurs cordes à son arc, mais sa spécialité, connue et reconnue dans le monde entier, est bien-sûr le mime.
Formée à la Marceau School Academy of Mime dès l’âge de 6 ans, elle rejoint la TIR en 2012 et endosse le maillot officiel de la troupe, floqué du numéro 14, faisant la fierté de sa famille, mais surtout le plaisir du public.
L

Julia

Après avoir vogué sur les mers du Sud, passé le Cap Horn, pillé des galions, bravé des ouragans, fait un stage aux Glenans, le Capitaine Mouascaille (Julia pour les intimes) est enfin rentrée au Port. Retour à la vie terrestre, sans mal de terre, pour mieux se consacrer à son art : l’improvisation.

Cap sur la TIR ! C’est pas en souquant les artimuses au large du Triangle des Bermudes qu’on apprend à faire une balance, tonnerre de Brest !

L

Melissa

Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin

L

Laurent

En bon informaticien, Laurent est un vrai déchaîné du clavier ! Rien ne l’arrête pour peu qu’on lui fournisse un peu de café et des madeleines pur beurre. Grand sportif devant l’éternel, il est cependant contraint par la fragilité de son petit corps frêle et c’est donc très souvent que vous le verrez avec une attelle, des béquilles, ou à se faire un torticolis en regardant les trains passer. En tous les cas, un bon improvisateur, même cassé, reste un bon improvisateur !

L

Justine

« On me parle toujours avec des mots. J’aimerais bien qu’on me parle avec des sentiments ».
Petit air malicieux qui se dessine sur ses lèvres, les yeux profonds et mystérieux, elle le dit aussi naturellement que possible. Pas de désespoir chez elle, mais juste l’attente enivrante du cœur au pouvoir.
L

Olivier

Ne sachant que choisir entre une carrière de bûcheron et un style de vie de hipster parisien, Olivier a commencer une démarche introspective a travers le monde.
Son périple sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle l’amena à rechercher une vérité plus grande. Il décida alors de partir en sandalette faire une retraite dans les monts enneigés du Tibet. Sur place, c’est lors d’une scène d’impro avec le Dalaï Lama que sa vérité apparue: il devait devenir improvisateur. Monsieur Lama lui conseillant alors d’aller à la TIR. Il est alors arrivait à pied par la Chine à Rennes pour accomplir son destin. Il est alors arrivait à pied par la Chine à Rennes pour accomplir son destin.

L

Oseï

Pendant des années, il essaie de coucher pour faire décoller sa carrière de comédien. Le nombre de râteaux devenant trop important, il se résout à prendre ses premiers cours de théâtre à la TIR.
L

Gaëtan

Peu commun à l’état naturel, le Gaëtan est une espèce rare, un seul a été recensé jusque là. Dépourvu de musculature il se nourrit principalement de fast food bien qu’il se revendique « en transition vers le végétalisme ». A l’aise avec l’outil informatique, il use de ses talents pour arriver à ses fins. Lorsqu’il croise un·e ou plusieurs de ces congénères celui ci apprécie créer des histoires avec eux. En pleine croissance, il cherche ces marques et avance doucement mais sûrement..
L

Aurélie

Aurélie n’a pas que 16 ans et n’attend pas d’enfant (mais elle aime les références vaseuses et les blagues à deux francs).
Fraîchement venue du Morbihan, elle débarque à la TIR pour faire ce qu’elle aime tant : partager avec les gens !
L

Etienne

Né de l’accouplement d’une étoile et d’une spatule, Étienne a souhaité briller en se lançant dans une carrière de chef restaurateur autodidacte. Malheureusement, après plusieurs procès pour intoxication alimentaire et l’ouverture d’une enquête des services d’hygiène, il a du mettre fin prématurément à son projet prometteur.
Pour prendre sa revanche et porter haut son héritage familal, il a décidé de rejoindre la TIR, l’improvisation étant le seul domaine qui lui permette de cuisiner sans risquer d’empoisonner personne.
L

Zacharie

Zacharie est un étudiant de 21 ans en troisième année d’études théâtrales à Rennes. Mais cette identité est en fait la couverture du sorcier Zagor Triviabus, membre du célèbre OAF (Ordre des Alchimistes Français). À coté des ses travaux de transmutation, Zagor est professeur de potion et d’alchimie dans la grande école de sorcellerie de Firapel. Ses origines sorcières l’ont poussé à s’essayer au théâtre d’improvisation afin de développer ses capacités de création sans l’aide de la magie. Néanmoins, avec ou sans sortilèges, il essaie toujours de vous en mettre plein les mirettes !
L

Anaïs

Tombée dans la marmite du droit étant petite, elle en fait boire désormais de pleines louches à ses étudiants. N’allez pas lui dire qu’une loi « stipule » ou que la Cour de justice de l’Union européenne est à Strasbourg : elle verra rouge et sautera de scène pour vous mordre !
L

Lune

Viser la belle impro ça ne lui fait pas peur, même à l’usure elle y croit encore et encore ! Du mime, du clown, s’il le faut elle en ferait, elle en a déjà fait, mais toujours pour la TIR !
L

Emeric

Jeune recrue plein d’envie et d’énergie, Il rêve de vivre sous le feu des projecteurs depuis tout petit. Après des années d’entraînement et d’acharnement, Emeric a un peu grandi et saisi la chance que lui offre la TIR de percer devant un public survolté.
L

Mo'

Le Mo’ est animal très intriguant qui peut agir très calmement et, pour on ne sait quelle raison, d’un coup, agir de manière survoltée !
Dans son milieu naturel qu’est la scène, il s’épanouit et s’adapte à son environnement qu’il soit moderne, antique, spatial, animal ou enfantin, autoritaire ou soumis, homme ou femme, le Mo’ prend forme et ses yeux brillent de plaisir…

les equipier.eres

L

Marie

Cadette d’une fratrie de président.e.s TIRien.ne.s déchus, Marie a persévéré pendant sept ans au sein de la troupe pour atteindre un rang digne de son nom.
Mis à part celui de comédienne (quoi qu’on ai pu l’apercevoir dans un rôle peu vêtu lors de Catchs), elle est passée par nombre de rôles la menant jusqu’au sein Graal de la présidence: Laver les chaussettes des comédien.nne.s, distribuer les tapes au fesses réconfortantes d’avant match, vider ses verres de vin en after, renouveler ses blagues d’accueil au public, flatter (Ô grand) DJ Ced, tenir la porte des toilettes à ses co-équipier.ère.s et j’en passe. Une dynastie oui mais perpétuée à la sueur de son front ! »

L

Julie

Après avoir gravi les échelons un à un durant 6 ans. Après avoir joué avec les plus grands. Improvisatrice reconnue par tous (excepté par la Ligue Majeur, on a jamais compris pourquoi…), c’est la dégringolade pour Julie! LA TIR n’en veut plus, c’est une rupture. Mais jetez-la par la porte, elle revient par la fenêtre! Bien qu’elle n’ait pas dit son dernier mot, pour l’instant Julie devient super staff!
L

Tugdual

« Quand les mouettes suivent un chalutier, c’est qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines. »
L

Jenny

« Je suis quelqu’un que j’aime beaucoup rigoler, que j’aime blaguer »
L

Johann

« Ma mère pense que je suis le meilleur, et j’ai été élevé en croyant toujours en ce que ma mère me disait. »
L

Anaïs

« Moi, je suis Zlatan, et vous, vous êtes qui putain les gars ? »
L

Clément

« J’aime que les gens me sifflent, j’aime voir la haine dans leurs yeux »
consequat. elit. felis velit, mattis felis dolor odio